En route to a transportwende?

Communiqué sur les résultats de la conférence : en route to a transportwende ? organisée par la Confédération norvégienne des entreprises (NHO) conjointement avec les Ambassades allemande, britannique et française.

La conférence du 24 novembre 2014 à Oslo sur les transports et le climat a permis un débat entre acteurs de tous horizons, secteur privé et public, société civile. Les discussions ont mis en évidence quelques idées clé :

- Le secteur des transports représente de l’ordre de 30% des émissions de gaz à effet de serre en Norvège. Cette importance croissante des émissions des transports se retrouve dans la plupart des pays. Elle nécessite une mobilisation tout à la fois des acteurs privés du secteur et des acteurs publics dans ce domaine.

- La conférence a d’abord montré la volonté politique et la force de l’engagement des intervenants et des publics associés au débat pour apporter des solutions aux enjeux climatiques.

- Elle a permis de constater que les technologies permettant de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports existent. Il s’agit donc aujourd’hui d’abord de les mettre en œuvre et de préférence à grande échelle.

- Sur les questions cruciales de financement, les progrès sont rapides et les outils (notamment « green bonds ») se développent même si ce phénomène reste très nouveau. Là encore, il s’agit de passer à grande échelle.

- A la question de savoir si la transition dans les transports est réellement engagée (« transportwende »), la conférence a répondu positivement. Elle a toutefois souligné l’importance d’une articulation étroite entre tous les acteurs privés et publics, l‘importance de « planning intégrés» permettant de créer les conditions favorables à l’investissement, l’importance de l’association autour des projets de transports sobres en carbone non seulement des ingénieurs et experts en technologie, mais également des investisseurs, des acteurs publics et législateurs et ceci dès la première étape de leur conception. C’est pour beaucoup la condition de la réussite de la transition qui s’est engagée.

De droite à gauche: M. Lars Andreas Lunde, S.Exc. Dr Alex Berg , Mme Kristin Skogen Lund, S.Exc. M. Jean-Marc Rives, S.Exc. Mme Sarah Jillet, Baronne Anelay. Photo: NHO
De droite à gauche: M. Lars Andreas Lunde, S.Exc. Dr Alex Berg , Mme Kristin Skogen Lund, S.Exc. M. Jean-Marc Rives, S.Exc. Mme Sarah Jillet, Baronne Anelay. Photo: NHO
Mme Kristin Skogen Lund, S.Exc. M. Jean-Marc Rives et Baronne Anelay. Photo: NHO
Mme Kristin Skogen Lund, S.Exc. M. Jean-Marc Rives et Baronne Anelay. Photo: NHO
M. Lars Andreas Lunde, Sécretaire d'Etat du Ministère du climat et de l'environnement. Photo: Tove Rømo Grande
M. Lars Andreas Lunde, Sécretaire d’Etat du Ministère du climat et de l’environnement. Photo: Tove Rømo Grande
Baronenne Anelye, Ministre d'Etat, British Foreign & Commonwealth. Photo: Tove Rømo Grande
Baronenne Anelye, Ministre d’Etat, British Foreign & Commonwealth. Photo: Tove Rømo Grande
M. Holger Dalkmann, Global Dir. Cities & Transport, World Resources Institute. Photo: Tove Rømo Grande
M. Holger Dalkmann, Global Dir. Cities & Transport, World Resources Institute. Photo: Tove Rømo Grande
M. Carl-Åge Bjørgan, Directeur des transports, Alstom Norway. Photo: Tove Rømo Grande
M. Carl-Åge Bjørgan, Directeur des transports, Alstom Norway. Photo: Tove Rømo Grande
S.Exc. M. Jean-Marc Rives, Ambassadeur de France en Norvège, S.Ex. Dr Alex Berg, Ambassadeur d'Allemagne en Norvège. Photo: Tove Rømo Grande
S.Exc. M. Jean-Marc Rives, Ambassadeur de France en Norvège, S.Ex. Dr Alex Berg, Ambassadeur d’Allemagne en Norvège. Photo: Tove Rømo Grande

L’Ambassade de France en Norvège adresse ses remerciements à NHO et à nos partenaires pour le travail remarquable effectué dans l’organisation de cette conférence.

publisert den 08/06/2015

Til toppen av siden